La francophonie d’une seule voix

Le Creipac organise et accueille la dixième édition du Forum.

 

Organisé par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie à travers le Creipac, le 10e Forum francophone du Pacifique se tient les 7, 8 et 9 septembre à Nouville. Il vise à promouvoir la langue française et les valeurs de la francophonie. Cette année, la manifestation sera partenaire des premières Francofolies Nouvelle-Calédonie (8, 9 et 10 septembre). Et le Vanuatu son invité d’honneur.

Lancé en 2008, le Forum francophone du Pacifique regroupe les principales alliances françaises de la zone, des conseillers de coopération et d’action culturelle, des professeurs de français de langue étrangère, mais aussi des artistes et des écrivains. Il favorise les échanges artistiques, culturels et scientifiques entre la Nouvelle-Calédonie et les pays de la zone Asie-Pacifique. Pour son 10e anniversaire, le Forum a noué un partenariat avec la première édition des Francofolies Nouvelle-Calédonie, lesquelles accueilleront une dizaine d’artistes francophones de renommée internationale (Cali, Miossec, Black M, Thiéfaine…).

L’autre ambition du Forum est de renforcer la notoriété du Creipac (Centre de rencontres et d’échanges internationaux du Pacifique) auprès des pays de la région, pour que leurs ressortissants viennent à Nouville suivre des formations en Français langue étrangère (FLE) et que cet établissement public de la Nouvelle-Calédonie devienne l’interlocuteur privilégié des alliances françaises de la zone Asie-Pacifique auprès d’organismes locaux comme l’UNC, l’IRD, l’ADCK, la  Maison du Livre ou le Poemart.

Une place de choix pour le Vanuatu

Chaque année, le Forum compte un invité d’honneur. Place en 2017 au Vanuatu. « Après le Japon, l’Inde et le Vietnam, j’ai souhaité mettre à l’honneur notre plus proche voisin avec lequel nous avons tissé des liens familiaux, fraternels », indique Bernard Deladrière, chargé de la francophonie au gouvernement. D’autant que l’institution a fait du Vanuatu « une priorité en matière de développement régional ». Jean-Pierre Nirua, ministre de l’Éducation et de la francophonie, sera du déplacement, tout comme le groupe Aro String Band qui se produira notamment sur Nouméa et Dumbéa.

Au fil des éditions, l’événement a pris de l’ampleur. Et son programme s’est considérablement enrichi. « Outre les participants habituels, nous recevons pour la toute première fois la Chine, à travers l’Alliance française de Canton, poursuit le membre du gouvernement. Une manière d’amorcer les relations avec cet immense pays » porteur d’espoirs sur le plan touristique. Preuve de l’engouement suscité, une vingtaine de partenaires concourent aujourd’hui au succès du Forum, dont la fidèle Alliance Champlain qui, chaque année, organise un concours de poésie. Le « Pilou des mots » porte cette année sur deux thèmes : la beauté volcanique du Vanuatu, ou la fraternité et le partage entre Vanuatu et Nouvelle-Calédonie (plus d’informations sur http://www.alliance-champlain.asso.nc).

Rencontres littéraires, ateliers, conférences…

Parmi les autres activités au programme, des rencontres littéraires avec des écrivains kanak et vanuatais, la projection du film Yam, quand l’igname raconte les hommes, une exposition de photographies du Vanuatu, une conférence sur la coopération régionale dans le Pacifique Sud et plusieurs ateliers autour de la langue française. « Parmi les valeurs de la francophonie figure le partage, souligne Bernard Deladrière. Il nous paraissait important que les invités puissent être en contact avec la diversité culturelle de la Nouvelle-Calédonie ». Raison pour laquelle ils pourront participer samedi à une journée de découverte de la culture kanak à l’intérieur de la  tribu de la Conception. « Une tribu dans la ville qui a su préserver ses traditions tout en s’investissant dans le développement économique. »

Présentation du Forum, ce lundi 4 septembre par les différents partenaires réunis autour de Bernard Deladrière.

À retenirThierry Santa, président du Congrès et du conseil d’administration du Creipac

« J’aimerais souligner le dynamisme du Creipac depuis deux ou trois ans, ceci à travers deux chiffres. Les conventions avec les alliances françaises d’abord : elles étaient au nombre de six en 2016 et cinq nouvelles conventions doivent être signées ces jours-ci avec les alliances de Port Vila, Auckland, Christchurch, Sapporo et Canton. Le nombre de stagiaires, ensuite : 609 en 2016, et 784 prévus en 2017, soit une augmentation d’environ 30 %. Une montée en puissance dont je ne doute pas qu’elle va se poursuivre. »

 

Valérie Meunier, directrice du Creipac 

« Nous avons effectivement à cœur de développer l’accueil des stagiaires, qu’ils viennent d’Australie, de Nouvelle-Zélande ou d’autres pays de la zone Asie-Pacifique. Des apprenants qui font la promotion de la Nouvelle-Calédonie et du Creipac. Je voudrais insister sur les espaces culturels, littéraires et éducatifs qui s’ouvrent au sein des alliances françaises et offrent une belle vitrine sur la Nouvelle-Calédonie. »

 

Chris Tateossian, directeur des Francofolies Nouvelle-Calédonie

« Il a fallu relever un gros défi technique et humain. L’objectif est d’inscrire dans le temps un festival de renommée internationale qui peut favoriser l’export des artistes calédoniens et qui, avec 500 000 francophones dans la zone, représente une vraie opportunité à saisir en matière de tourisme culturel. »

Au sein de l’OIF

Le Forum francophone du Pacifique, en tant qu’événement régional, a joué un rôle important dans l’adhésion, en tant que membre associé, de la Nouvelle-Calédonie à l’Organisation internationale de la francophonie en novembre 2016. Basée à Paris, l’OIF organise une solidarité active entre les quelque 80 États et gouvernements qui la composent autour d’une langue, le français, et de ses valeurs universelles. Elle leur apporte un appui dans l’élaboration ou la consolidation de leurs politiques et mène des actions de coopération multilatérale. L’OIF est également un partenaire essentiel dans la lutte contre le changement climatique. Directeur du bureau Asie-Pacifique de l’OIF, Eric-Normand Thibeault figure parmi les invités au Forum.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur