Le réseau de la francophonie s’intensifie

Les invités du 10e Forum francophone du Pacifique : représentants d’Alliances françaises de l’Asie-Pacifique, conseillers de coopération d’actions culturelles, professeurs de français langue étrangère, etc.

 

Le 10e Forum francophone du Pacifique a débuté jeudi matin en présence de Bernard Deladrière, membre du gouvernement. Une ouverture marquée par la signature de cinq nouvelles déclarations d’intention avec des Alliances françaises de la région.

 

Sous un soleil radieux, les invités du Forum francophone du Pacifique se sont retrouvés le 7 septembre à Nouville au Creipac*, qui organise la manifestation sous l’égide du gouvernement.

Nouveaux échanges

Après la signature de six déclarations d’intention lors de la précédente édition, des partenariats similaires ont été formalisés entre l’établissement public de la Nouvelle-Calédonie et les Alliances françaises (AF) d’Auckland et de Christchurch en Nouvelle-Zélande, de Port-Vila au Vanuatu, de Sapporo au Japon et de Canton en Chine. Pour José-Marie Cortès, directeur de l’AF d’Auckland, il s’agit « de confirmer des relations qui sont entretenues au quotidien ». Accueil d’étudiants et d’artistes calédoniens, comme l’écrivain Nicolas Kurtovitch, les exemples d’échanges avec l’alliance néo-zélandaise sont nombreux. Destinés à augmenter le nombre de stagiaires qui viennent apprendre le français au Creipac, ces partenariats visent à développer ce type de collaborations culturelles, mais aussi scientifiques.

Vitrine de la Nouvelle-Calédonie

L’une de leur concrétisation est également l’ouverture, au sein des locaux des Alliances partenaires, d’un espace culturel et éducatif dédié à la Nouvelle-Calédonie. Proposant des livres, des guides touristiques, des vidéos, des objets, il constitue « une véritable vitrine du pays pour les élèves, mais aussi un lieu de découverte et de partage », a témoigné Isabelle Poff-Pencole, directrice de l’AF de Palmerston North (Nouvelle-Zélande) dont l’espace a été inauguré en 2015. Son homologue à Canton, Christophe Dreyer, qui compte bien ouvrir un tel lieu, a souligné « l’importance de créer en Chine des endroits de promotion de la Nouvelle-Calédonie qui reste méconnue ».

« Il s’agit d’un premier pas symbolique conséquent car la Nouvelle-Calédonie projette d’accueillir des touristes chinois, a souligné Bernard Deladrière, membre du gouvernement chargé de la francophonie. Il y a beaucoup de passages dans les Alliances françaises. Ce sera l’occasion d’un premier contact avec notre destination ».

Ateliers et rencontres

Jeudi après-midi, les participants du 10e Forum francophone du Pacifique se sont mis au travail dans le cadre d’une réflexion sur les axes de coopération possibles entre le Creipac, les institutions chargées de la culture en Nouvelle-Calédonie et les Alliances françaises. Jusqu’au 9 septembre, d’autres ateliers et des conférences sont organisés sur le thème de la coopération régionale dans le Pacifique Sud, les nouvelles technologies dans l’enseignement, le Pacifique pour les jeunes Australiens, etc. Des rencontres artistiques sont également programmées, ainsi qu’une journée d’immersion culturelle à la tribu de la Conception (Mont-Dore). Certains de ces rendez-vous sont ouverts au public.

* Centre de rencontres et d’échanges internationaux du Pacifique

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur