« Pacific Business Days » à Papeete

Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch, ici aux côtés du président du gouvernement Philippe Germain, a ouvert les Pacific Business Days.

 

Du 20 au 23 mars, la Polynésie française accueille les Pacific Business Days. Une délégation calédonienne, conduite par le président du gouvernement, est présente à cet événement qui a pour objectif de stimuler les échanges économiques entre pays et territoires du Pacifique.

 

Après le Pacific Business Forum en 2016 et 2017 en Nouvelle-Calédonie, place aux Pacific Business Days qui ont été organisés par la Représentation patronale du Pacifique Sud (RPPS) avec toujours le même objectif : favoriser la communication directe entre les délégations des seize pays invités, composées de chefs d’entreprises et de politiques (lire l’encadré).

Se tourner vers l’export

Aux côtés du président du gouvernement Philippe Germain, la délégation calédonienne comprend des représentants de la CPME-NC, du cluster pour le soutien à l’export NCT&I (New Caledonia Trade & Invest), de la Chambre de commerce et d’industrie et dix entreprises qui ont fait le déplacement en personne. Au programme de ces trois journées : des séances plénières entre dirigeants et acteurs économiques, des conférences et des débats sur des thématiques comme le tourisme, les transports, l’économie numérique ou encore les investissements étrangers, mais aussi des rencontres « B2B » entre chefs d’entreprises pour favoriser l’émergence de contrats. « Notre objectif, partagé par tous ici, est de tourner nos entreprises vers l’exportation, vers les marchés de la région, et d’établir des partenariats avec leurs homologues pour développer économiquement le Pacifique en faveur du pouvoir d’achat de leur population », a déclaré Philippe Germain à l’issue de la première journée.

Seize délégations du Pacifique

Australie, Fidji, Îles Cook, Îles Marshall, Île de Pâques, Îles Salomon, Niue, Nouvelle-Zélande, Nouvelle-Calédonie, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Samoa, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu, Wallis-et-Futuna.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur