Pour un nouveau modèle calédonien

Philippe Germain a présenté le bilan du gouvernement le 25 octobre.

 

Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dresse le bilan de son action sur la période 2015-2018 dans une publication diffusée en format papier et numérique. Le président du gouvernement en a exposé les grandes lignes à la presse.

 

« Un gouvernement travailleur et responsable », a résumé Philippe Germain comme une marque de fabrique. Jamais autant de réformes n’avaient été menées dans l’objectif de transformer notre modèle de société et notre modèle économique », ces deux axes formant d’ailleurs les grands chapitres de ce bilan.

Des réformes attendues, mais aussi certaines plus difficiles qui n’avaient pas été portées jusque-là. C’est pourquoi le gouvernement a souhaité présenter son bilan dans un souci d’information et de transparence. « Dans cette période particulière, référendaire puis électorale, c’est l’occasion de rappeler ce que les élus ont fait au service des Calédoniens en s’efforçant de répondre à leurs attentes et de mettre en place un modèle », a souligné le président du gouvernement.

Frise chronologique

Au fil des 62 pages de la publication, les mesures phare et les principaux textes adoptés dans chacun des secteurs du gouvernement sont développés ou font l’objet de traitements particuliers. Les témoignages des membres du gouvernement et de personnes émanant de la société civile (directeur d’établissement scolaire, ambassadeur #Zérotolérance, membres d’association et d’ONG, agriculteur, chefs d’entreprise, etc.) viennent compléter et apporter un éclairage différent, notamment de terrain, sur ces actions.

Petit « plus », la couverture du document forme un dépliant qui permet de balayer en un coup d’œil, sur une frise chronologique, les actions à retenir – plus de 100 – sur la période 2015-2018. Projet éducatif, stratégie emploi et insertion professionnelle, plan de santé Do Kamo, Schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie, instauration de la TGC, développement des exportations, du tourisme, intégration régionale de la Nouvelle-Calédonie, valorisation et préservation du Parc naturel de la mer de Corail en constituent quelques exemples. « Ce sont des réformes de fond dont les résultats ne seront pas visibles tout de suite, mais le changement a été initié », a conclu le président du gouvernement.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur